Campagne « Non au Racisme des le Berceau » – Invitation

Campagne « Non au Racisme des le Berceau »
INVITATION

La campagne “Non au racisme dès le berceau” et le maire de Kaisariani
invitent les communautés des immigrants a participer a la cérémonie de l’inscription symbolique a l’état civil de l’enfant d’un immigrant Africain, qui se tiendra a la place centrale de Kaisariani le 23 mai, a 7 heures du soir. Suivront de la musique et des danses.
(Pour se rendre a Kaisariani, prendre le bus No 224 a la place Kanigos)

APPEL

A l’initiative de la Commune de Kaisariani et dans le cadre de la campagne « Non au racisme des le Berceau », aura lieu un événement sans précédent !
En effet, le samedi 23 mai, à 7 heures du soir, à la place centrale de Kaisariani aura lieu une manifestation centrée sur la cérémonie de l’inscription à l’état civil de cette Commune d’une enfant d’un concitoyen immigré d’origine Ghanéenne. L’enfant âgée de 17 mois, est une fille née a Kaisairiani, laquelle –comme vous le savez bien- ne peut pas s’inscrire a l’état civil, avec comme conséquence d’être privée des droits les plus élémentaires, et des papiers tant au Ghana qu’en Grèce. L’inscription symbolique à l’état civil sera effectuée par le Maire de Kaisariani Mr. Spyros Tzokas lui-même !

La cérémonie symbolique dans le cadre de la campagne « Non au Racisme des le Berceau », a comme objectif :

• De rendre visible le problème des enfants d’immigrés nés en Grèce et qui ne peuvent pas s’inscrire a l’état civil, avec comme conséquence d’être privés des droits élémentaires du citoyen qui découlent de cette inscription.
• D’informer et de sensibiliser l’opinion publique sur le grand problème humain et social des centaines des milliers d’immigrés et de leurs enfants, lesquels bien que vivant parmi nous dans nos villes et nos quartiers sont privés des droits les plus élémentaires.
• De mettre en évidence le manque prolongé de volonté de la part de l’Etat Grec d’attribuer à nos voisins immigrés les droits dont jouis tout citoyen de nos villes.
• De montrer que les citoyens et leurs institutions démocratiques elles-mêmes ont décidé de ne plus attendre de façon fataliste de l’Etat Grec d’intégrer les immigrés dans notre société et en conséquence ils commencent à en prendre des initiatives exemplaires.
• De servir comme point de départ d’une campagne au niveau des autorités municipales et de l’administration locale afin de mettre fin au scandale que constitue l’existence des nos concitoyens immigrés sans droits.

En plus, elle vise à protéger les immigrés dans une période de grave crise, dont on n’a pas encore vu les pires aspects. La crise et ses dures conséquences aidant, les premiers qui seront appelés (par l’Etat et les partis de gouvernement) à en payer la facture seront –encore une fois- les immigrés et leurs enfants totalement dépourvus de toute protection légale.

Nous vous appelons de soutenir avec votre présence
l’initiative de la Commune de Kaisariani et de la campagne « Non au racisme dès le Berceau » !

Nous demandons :

1. Attribution de la nationalité grecque aux enfants d’immigrés nés en Grèce.

2. Reconnaissance pour les enfants terminant une école secondaire en Grèce du régime du résident de longue durée à leur majorité, indépendamment de la légalité ou non du séjour de leurs parents.

3. Modification du Code de la Nationalité Hellénique, qui repose sur le principe du ius sanguinis (droit du sang), par l’adoption du principe du ius soli (droit du sol) pour tous ceux qui naissent en Grèce ou pour tous les adultes qui ont suivi un enseignement de trois ans dans le système éducatif grec à quelque degré que ce soit (avec possibilité que l’intéressé reconfirme son souhait à sa majorité).

4. Dans tous les cas, adoption du principe du domicile pour acquérir la nationalité sur la base non pas du lieu de naissance ou du lieu d’origine reposant sur le sang, mais du lieu où se trouve le domicile ou le travail de l’immigré ayant un lien spécifique avec le pays.

5. Modification de l’article 27 du Code de la Nationalité Hellénique et de l’article 14 du Code des Municipalités et Communes pour que l’acquisition de l’inscription dans les registres civils cesse d’être connectée à l’acquisition de la nationalité grecque et soit liée à la réalité du domicile régulier. Indépendamment de la nationalité, il convient de certifier le lien légal des immigrés avec la Municipalité ou la commune, comme cela se passe dans d’autres pays (par exemple Espagne, Finlande, Slovaquie).

6. Institution d’un Conseil Local des Immigrés comme organe de consultation sur les politiques suivies par les municipalités ou les communes.

7. Garantie du droit d’élection et d’éligibilité pour les élections municipales pour tous ceux qui justifient d’un séjour légal de 5 ans en Grèce.
Contactez-nous :
Sonia Mitralia, 693-2295118, Loreta Macauley, 693-8387351, site : kounia.org

0 Responses to “Campagne « Non au Racisme des le Berceau » – Invitation”



  1. Σχολιάστε

Σχολιάστε

Εισάγετε τα παρακάτω στοιχεία ή επιλέξτε ένα εικονίδιο για να συνδεθείτε:

Λογότυπο WordPress.com

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό WordPress.com. Αποσύνδεση / Αλλαγή )

Φωτογραφία Twitter

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό Twitter. Αποσύνδεση / Αλλαγή )

Φωτογραφία Facebook

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό Facebook. Αποσύνδεση / Αλλαγή )

Φωτογραφία Google+

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό Google+. Αποσύνδεση / Αλλαγή )

Σύνδεση με %s





Αρέσει σε %d bloggers: